5.2 Épreuve synthèse de programme

L’évaluation comprenant une épreuve synthèse de programme 

L'épreuve synthèse de programme (ESP) est une activité d’évaluation certificative se situant au terme d’un programme d’études. Elle atteste de l’intégration des apprentissages par l’étudiante ou étudiant. Cette activité d’évaluation se fonde sur le profil de sortie du programme. Elle ne réévalue pas séparément les compétences de la formation générale et spécifique déjà sanctionnées dans les cours. Les exigences de l’ESP sont en congruence avec son champ de formation et correspondent aux exigences à l’entrée du marché du travail ou à l’université. 

La préparation à l’ESP s’effectue tout au long de la formation et particulièrement dans le cadre du cours porteur. Les activités prévues dans ce cours permettent à l’étudiante ou étudiant de compléter l’intégration de ses apprentissages et de s’exercer à les transférer dans divers contextes. L’ESP a lieu à la fin du cours porteur. 

Le résultat à l'épreuve synthèse s'exprime, au bulletin d'études collégiales, sous forme de mention de réussite ou d'échec. Il peut ou non contribuer à la note finale du cours porteur. 

L’étudiante ou étudiant de dernière session qui a réussi ou est en voie de réussir tous les cours de son programme est admissible à l’ESP. 

Afin de ne pas retarder indûment la diplomation, l’étudiante ou étudiant pourrait être inscrit à l’épreuve synthèse de programme s’il n’a pas à compléter plus de deux cours de formation spécifique et plus de deux cours de formation générale. Dans tous les cas, l’étudiante ou étudiant doit avoir réussi les préalables au cours porteur de l’ESP.

Note 
Pour l’étudiante ou étudiant admis avant l’automne 2011, les conditions d’admission à l’ESP sont celles prévues à la Politique d’évaluation des apprentissages au moment de leur admission.


En d'autres mots

Ce nouvel article présente plusieurs informations importantes. Il a été rédigé de façon à faciliter la création et la tenue de différentes formes d’évaluation synthèse de programme (ESP). À ce titre, de plus en plus de départements et de programmes jugent nécessaire de dissocier l’ESP de son cours porteur. De même, l’article 5.2 rappelle que l’ESP ne devrait pas être qu’une réévaluation des compétences développées par les étudiantes et étudiants d’un programme. L’ESP doit plutôt miser sur l’évaluation de leur capacité à mobiliser l’ensemble des compétences développées dans un contexte s’apparentant au profil de sortie. L’ESP évalue donc l’intégration des compétences. 

Enfin, si l’ESP doit être l’évaluation de l’intégration des compétences (autant générales que spécifiques) développées dans le cadre d’un programme, il devenait nécessaire de modifier les conditions d’admission à celle-ci afin de permettre une réelle épreuve synthèse de programme. À ce titre, il importe de comprendre que l’analyse de la prescription suivante :

« Afin de ne pas retarder indûment la diplomation, l’étudiante ou étudiant pourrait être inscrit à l’épreuve synthèse de programme s’il n’a pas à compléter plus de deux cours de formation spécifique et plus de deux cours de formation générale » se fera en excluant les cours que l’étudiant suivra pendant la session porteuse de son ESP.»